4 générations d’hypnose

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est un état modifié de conscience naturel, que nous connaissons tous plusieurs fois par jour, sans nous en rendre compte. Lorsque nous sommes absorbés dans un bon livre, un film, alors ce qui existe autour de nous se dissipe : nous sommes en état d’hypnose. L’hypnose thérapeutique utilise cet état, en l’amplifiant, afin d’entrer dans un état agréable de relaxation, propice au changement intérieur.

On peut considérer qu’il existe 4 générations d’hypnose thérapeutique :

  1. L’hypnose classique et « autoritaire »est celle utilisée dans les spectacles.
  2. L’hypnose Ericksonienne, révolutionnaire pour son époque, considérant l’Inconscient comme intelligent et créatif, et le Conscient comme un obstacle au changement. Milton Erickson « occupait » donc le conscient de ses patients pour s’adresser à la partie insconsciente.
  3. La Nouvelle Hypnose a par la suite donné davantage de place au patient. Elle utilise une transe  Ericksonienne pour entrer en communication avec l’Inconscient, et des techniques de type PNL (Programmation Neuro-Linguistique) qui permettent au patient de devenir davantage acteur de son changement.
  4. L’hypnose Générative, comme l’Hypnose Humaniste, sont la toute dernière génération d’hypnose. Elles considèrent qu’un changement profond et durable peut être obtenu si le patient acquiert davantage de conscience des processus qui se déroulent pendant une séance.

L’hypnose Ericksonienne

L’hypnose Ericksonienne a été créée par le psychiatre américain Milton H. Erickson. C’est une thérapie révolutionnaire en son temps, car elle accepte et utilise ce que le patient apporte avec lui : une façon d’être, un sympôme, une souffrance psychique.

Milton H. Erickson considère alors que l’Inconscient est très intelligent, et qu’il peut apporter toutes sortes de solutions, à condition de détourner l’attention du conscient, susceptible de faire obstacle au changement.

De nos jours, la transe Ericksonienne  continue de dissocier le Conscient et l’Inconscient. Toutefois le patient peut-être invité à réagir. Il reste éveillé et le thérapeute ne prend pas le contrôle, comme dans l’hypnose de spectacle.

L’effet relaxant produit un cercle vertueux grâce aux endorphines libérées par le cerveau, propice à un changement positif.

L’hypnose Humaniste

arc_ciel_bandeau

L’Hypnose Humaniste est une nouvelle génération d’hypnose qui met le patient au coeur de son soin. C’est une hypnose qui veille à associer davantage le patient : associé à sa séance, à son corps, à sa conscience.

Loin de prendre le contrôle de l’inconscient, le praticien veille au contraire à ce que vous soyez aux commandes de vos ressentis et de vos choix, ce qui est extrêmement écologique.

L’état d’hypnose Humaniste vous apprend à communiquer avec votre Inconscient, qui utilise le corps pour vous adresser ses messages à travers des images, des ressentis, des impressions , des symboles, des rêves. 

Dans nos sociétés occidentales, nous sommes toujours occupés, pressés. Nous n’apprenons pas à nous poser un instant pour écouter ces messages, ces ressentis, au risque qu’ils deviennent plus forts, jusqu’au symptôme ou la maladie.

La thérapie symbolique et la thérapie symbolique avancée  permettent de guérir des blessures émotionnelles profondes. Patricia d’Angeli, créatrice de la TSA, explique qu’un symbole ou un archétype sont comme des boites, dans lesquelles sont rangées des informations concernant un événement ou une facette de notre personnalité, de notre structure profonde. L’inconscient y place le positif, mais aussi les blessures. C’est la partie blessée que nous cherchons à guérir :

« C’est en modifiant le masque, la forme de la boîte, que l’on modifie tout ce qu’il y a dedans. C’est un mécanisme extrêmement important à comprendre, car ainsi, il n’y a pas besoin de revenir à chacune de nos expériences de vie pour pouvoir en modifier l’impact sur nous. En effectuant un travail symbolique, on peut guérir et faire grandir tout ce qui nous constitue. »
Patricia d’Angeli, Psychothérapie .

L’Hypnose Générative

ruisseau_bandeau

Apprendre à se connecter à son Inconscient créatif

Créée par Stephen Gilligan, Ph.D en psychologie de l’université de Stanford et ancien élève de Milton Erickson, l’hypnose générative veille à ce que le patient ait parfaitement conscience de tous ses ressentis pendant la séance.

Comme le dit Stephen Gilligan :  « On considère ici que la personne est capable d’apprendre les compétences lui permettant de se connecter à son propre inconscient créatif. Chaque individu peut apprendre à utiliser les ressources de l’inconscient et d’une façon qui fait sens pour lui. »

S’il y a une chose que le patient connaît bien, c’est son problème, qu’il rumine sans cesse. Il a une telle connaissance de sa souffrance, qu’il reste souvent bloqué dedans, prisonnier de son problème, sa douleur, son symptôme.

En hypnose générative, tout en acceptant ce qui est là, on amène la personne vers un autre espace que sa rumination. Un espace beaucoup plus vaste : son corps, et au-delà de son corps. Il s’agit d’une autre forme de communication avec le corps : un silence curieux de tout ce qui peut se manifester, et qui apporte souvent de puissantes ressources.

ma_pratique adultes enfants DP_rond

Ma pratique ¦ Séances pour adultes ¦ Enfants et adolescents ¦ Développement personnel